AUGMENTATION MAMMAIRE

Chirurgie plastique, reconstructive, esthétique FMH

Chirurgie capillaire

Laser médical

Médecine esthétique

  • +41 21 324 04 44
  • contact@dr-mercadier.ch

L’augmentation mammaire par implants mammaires, comment ?

L’augmentation mammaire est une chirurgie mammaire fiable et efficace. L’opération d’augmentation par prothèses mammaires ou implants mammaires consiste en l’implantation d’une prothèse mammaire pour augmenter le volume des seins. Le type d’implants utilisés et leur forme permettent aujourd’hui d’obtenir des résultats naturels et harmonieux durables dans le temps.

Le choix de l’implant est déterminé avant l’intervention par un examen clinique et un entretient avec la patiente permettant d’obtenir la meilleur solution appropriée pour chaque patiente.

La prothèse peut être remplie de sérum physiologique ou de silicone, l’avantage du gel de silicone est d’avoir un aspect plus naturel au toucher, mais nécessite une surveillance. Les implants de sérum physiologique ont un risque accru de se dégonfler.

Il existe deux types de forme pour les prothèses, les rondes et les anatomiques. L’avantage d’un implant anatomique (en « goutte d’eau ») est d’avoir un résultat plus naturel proche de la forme d’un sein, mais ils ont pour inconvénient de se retourner entraînant une déformation du sein.

La forme de l’implant diffère aussi dans sa projection, avec un aspect final plus ou moins bombé. Le choix dépendra du souhait et de la morphologie du thorax de la patiente.

La voie d’abord ou le positionnement de la cicatrice sont principalement de 3 sortes. Si la taille de l’aréole le permet, elle sera périaréolaire. La voie d’abord axillaire sera privilégié pour une implantation derrière le muscle. La voie d’abord sous mammaire au niveau du sillon sous mammaire est préféré par exemple pour des implants de volume plus important.

Le choix de la zone d’implantation, devant ou derrière le muscle grand pectoral dépend aussi de la morphologie de la patiente. Une patiente sportive ou avec suffisamment de glande mammaire, la loge sera en prépectoral, c’est-à-dire devant le muscle. Dans le cas où il n’y a pas suffisamment de tissus glandulaire pour recouvrir l’implant, par exemple chez des patientes très minces, la position rétropectorale sera retenue. Il existe une technique en dual plane permettant de combiner les deux solutions ou il est possible de réaliser un lipofilling en complément afin d’obtenir un résultat harmonieux.

Indications d’une augmentation mammaire en chirurgie esthétique

Il faut préciser que en chirurgie esthétique les diverses stratégies chirurgicales d’une augmentation des seins de la patiente sont différentes d’une patiente à une autre.

Le volume de la poitrine souhaitée par la patiente est évalué en entretien. Cet acte de chirurgie travaillera sur le volume autant que la forme des seins.

Contact